Art&Roll Academy

Après une découverte terrifiante, l’ONU appelle à l’interdiction des devoirs dans le monde entier.

devoir-ecole

L’humanité a passé des centaines d’années à s’instruire et à apprendre de nouvelles choses, afin de parvenir à une meilleure cohabitation et de faciliter énormément l’existence de chacun. Toutefois, s’il y a une chose qui suscite plus de questions que de réponses, ce sont bien les devoirs scolaires. À ce jour, il n’existe aucune raison qui justifie l’obligation des devoirs après l’école.

Par chance, après la stigmatisation de millions d’élèves pour ne pas avoir fait leurs devoirs, la réponse est enfin tombée et voici en quoi elle consiste.

Récemment, Harris Cooper, un honorable professeur de l’université de Duke, a déclaré : « Nous n’avons pas obtenu la preuve que les devoirs permettent aux enfants d’être meilleurs élèves ».

En voici l’explication :

Depuis 1989, plusieurs études ont démontré que les élèves comprennent bien mieux le travail qu’ils effectuent en classe. De plus, les devoirs et les exercices qu’on leur donne à faire chez eux les privent d’un temps précieux qu’ils pourraient consacrer à d’autres activités, aussi importantes pour leur développement.

De même, le professeur Etta Kralovec, de l’université d’Arizona, confirme les résultats de cette même enquête : « Les devoirs que les professeurs donnent parfois à leurs élèves ne leur apportent, en réalité, aucun bénéfice ».

À ce jour, diverses expériences ont eu lieu. Par exemple, les élèves qui consacrent une heure par jour aux devoirs ont de meilleurs résultats que ceux qui y consacrent quatre heures. Ce qui veut dire que ces derniers perdent pratiquement trois heures par jour, dont ils pourraient profiter pour pratiquer d’autres activités.

D’autres spécialistes affirment que les devoirs influent sur l’humeur des élèves, surtout lorsqu’il s’agit d’enfants, car étudier doit être perçu comme une activité agréable, et apprendre de nouvelles choses doit susciter l’intérêt. Au lieu de cela, les devoirs scolaires malmènent l’enfant et le conditionnent à refuser d’aller à l’école, d’où l’aversion pour l’étude qui en résulte.

Dès la maternelle, les enfants ont conscience qu’il leur reste de nombreuses années d’école, durant lesquelles il leur faudra faire de gros efforts, et qui les pousseront à rejeter toute connaissance.

Autre raison pour laquelle les devoirs doivent disparaître immédiatement de tous les systèmes éducatifs : ils favorisent la dépendance et la faiblesse des élèves. En effet, les parents ont l’habitude d’aider à faire les devoirs, qu’ils finissent par faire eux-mêmes, pour la plupart. Bien entendu, les enfants ont besoin de l’aide de leurs parents, mais celle-ci finit presque toujours par engendrer des conflits. L’enfant perd ainsi la notion de responsabilité et considère les devoirs comme une punition infligée par les parents.

N’oublions pas le classique : « Si tu n’as pas fait tes devoirs, tu ne pourras pas aller jouer avec les voisins ».

En revanche, lorsque les devoirs scolaires disparaissent, les élèves retrouvent l’enthousiasme des études, la joie d’aller à l’école et d’apprendre chaque jour de nouvelles choses.

Fort heureusement, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), au travers de ses représentants à l’Organisation des Nations unies, effectue les demandes nécessaires pour que les devoirs scolaires soient éliminés de tous les systèmes éducatifs connus.

L’enquête démontre que l’élève qui cesse de faire ses devoirs chez lui retrouve le goût des études et la joie de vivre.

 

Source :  http://sphere-emotion.fr/

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s